Vers quoi tourner l’oreille en concert ou en répétition ?

Vous assistez à un concert, ou bien vous participez à une répétition et ne chantez pas, pour quelques minutes ou quelques heures ? Une occasion privilégiée s’offre à vous pour affiner votre écoute et votre goût ! Cet entraînement est au moins aussi important que celui de la voix : l’écoute éclairée de votre propre voix est absolument nécessaire pour guider le travail de technique vocale et d’interprétation.

Remarquons d’abord que vous entraînerez d’autant mieux votre écoute que vous la dirigerez vers quelque chose de précis.

Commençons par l’un des principaux éléments que nous recherchons dans la musique et sur lequel je suggère de porter votre attention de façon prioritaire : quelles émotions sentez-vous naître ?

Listons ensuite d’autres cibles d’écoute, classées selon le type de musicien.ne.s que vous écoutez.

Vous écoutez un.e chanteu.se soliste (ou un duo, trio, quatuor…) :

  • Musicalité :
    • L’interprétation vous semble-t-elle caractéristique d’une période ou d’un style (ornementation baroque, épanchement dramatique type opéra italien…) ?
    • Quelles particularités discernez-vous dans son timbre (riches harmoniques graves (rondeur) ou aigües (métal), voix nasale ou très en gorge…) ? Ces particularités renforcent-elles l’effet dramatique ? Les appréciez-vous ?
    • Quel peut être leur type de voix (soprane, mezzo, alto, ténor, baryton, basse) ?
    • Le langage corporel renforce-t-il l’effet dramatique ?
  • Technique :
    • Comment le corps est-il mis à contribution technique ? Observer les éventuels mouvements au niveau des épaules, du cou, de la mâchoire, de la face.
    • La voix est-elle puissante ? Quelle palette de nuances est-elle utilisée ? Par quel moyen (autre que le changement de puissance vocale) les nuances sont-elles interprétées ?
    • La voix émet-elle du vibrato ? De quelle rythme et de quelle amplitude ? Ce vibrato semble-t-il naturel et libre, ou au contraire obtenu en force ?
    • S’il y a plusieurs solistes, leurs timbres sonnent-ils ensemble ou de façon très distincte ?

Vous écoutez un choeur :

  • Musicalité :
    • Distinguez-vous les différents pupitres (notamment les altos et ténors, plus difficiles à repérer) ? Certains pupitres ressortent-ils plus que d’autres, ou au contraire, les pupitres sont-ils équilibrés ?
    • Le son d’ensemble est-il homogène (couleur des voyelles, éventuelles disparités de niveau technique, vibrato) ?
    • Quel phrasé (aux échelles d’une phrase musicale et de l’accentuation tonique des mots) a-t-il été choisi ?
    • Quelle palette de nuances est-elle exploitée par le choeur ? Les fortissimos sont-ils passés en force ? Jusqu’où le choeur va-t-il dans les pianissimos ?
  • Technique :
    • Les aigus sont-ils émis avec aise ? Les graves rayonnent-ils librement ou sont-ils appuyés ?
    • Le rythme est-il précis (consonnes, débuts et fins de son) et la prononciation intelligible ? Quelles conséquences sur l’effet dramatique et sur votre niveau d’attention ?

Vous écoutez un ensemble instrumental ou un orchestre :

  • Richesse instrumentale :
    • Quel est l’effectif (quels sont les différents instruments présents) ? Distinguez-vous les différents instruments ?
    • En quoi le timbre spécifique à chaque instrument (notamment les solistes) sélectionné par le compositeur favorise-il l’effet dramatique et l’émotion recherché.e.s ?
  • Musicalité :
    • Les différents pupitres (notamment chez les instruments à cordes frottées : violons 1, violons 2, altos, basses) sont-ils équilibrés ?
    • Les instruments (notamment les cordes frottées) jouent-ils sur leur timbre ?
    • Comment les crescendos et decrescendos sont-ils obtenus ? (Intensité du jeu des instruments, ajout progressif de nouvelles familles d’instruments…)
  • Composition :
    • Quelle est la structure de la pièce ? Est-elle découpée en plusieurs parties, avec chacune leur caractère, leur tempo… ?
    • Ecoutez les thèmes qui sont répétés plusieurs fois. Qu’évoquent-ils pour vous Par quels instruments sont-ils joués ? Le thème est-il modifié au cours de la pièce (on parle de variations ou de monnayage) ?
    • Y a-t-il des échanges (de type question-réponse, reprise/imitation d’un thème…) entre divers groupes d’instruments (instrument soliste et orchestre, violons 1 et violons 2…) ?

Vous êtes en répétition et ce n’est pas à vous de chanter :

En plus de tout ce qui a été cité ci-dessus :

  • Est-ce que je chante quelque chose en même temps (auquel cas je peux m’entraîner à le chanter de tête) ?
  • Est-ce que l’un des instruments double ma voix (auquel cas il constitue un bon point de repère pour la mise en place (départs…) et un exemple d’interprétation) ?

 

De façon générale, un.e musicien.ne qui souhaite progresser a presque toujours quelque chose à apprendre des autres musicien.ne.s autour de lui. Je vous souhaite une belle chasse aux pépites sonores !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s