Ma pédagogie : de l’intellect à l’intuition, pour l’autonomie de l’élève

Mes premiers cours de chant comme élève ont constitué un défi par bien des aspects, le premier d’entre eux tenant à l’enseignement par métaphores. On attendait de moi que je produise un son « solaire », « métallique », « rond » ; pour ce faire, je devais « soutenir », « maintenir la colonne d’air »…

Ces expressions sont très utiles au chanteur confirmé : les trois premières décrivent différents timbres de son, les deux dernières des sensations internes servant de repères pour produire lesdits timbres. Elles ont été forgées par des générations de chanteurs lyriques qui disposaient principalement de leur corps et de leurs sensations pour perfectionner leur technique. Simplement, reconnaître une sensation, c’est comme reconnaître un sentiment : il faut l’avoir entendue nommer à plusieurs reprises et dans des contextes différents pour la reconnaître et l’isoler. Le chanteur débutant peut être déconcerté par ces expressions métaphoriques, qui ne constituent pas d’emblée pour lui des repères objectifs et aisément réutilisables.

Au cours des dernières décennies, les progrès réalisés par les sciences et les outils ont permis à certain.e.s chanteur.se.s à l’appétence scientifique de comprendre plus finement les mécanismes acoustiques et physiologiques mis en jeu par le chant. Je suis convaincu que ces connaissances accélèrent la progression d’un.e élève :

  • Elles la.e rendent autonome dans son travail en lui donnant des repères objectifs.
    • Ex. : Les muscles du cou restent détendus pour ne pas contraindre la région laryngée, siège de l’émission sonore.
  • Elles donnent un sens à son travail.
    • Ex. : Prenons l’un des exercices les plus utiles et rébarbatifs : produire un souffle constant sur la consonne sifflante « s ». Je suis motivé pour le réaliser parce que sais qu’il m’exerce à homogénéiser mon débit et ma pression d’air, afin que mes cordes vocales n’aient pas besoin de compenser leur irrégularité, et qu’elles puissent se concentrer sur leur mission : ajuster leur rapprochement et leur tension selon la note, la puissance et le timbre recherchés.
  • Elles limitent certains gestes risqués qu’exécutent souvent les chanteurs débutants.
    • Ex. : Le son émis par les cordes vocales est par lui-même très peu puissant. Sa puissance est amplifiée par les espaces de résonance qu’il traverse (pharynx, isthme du gosier, bouche et/ou cavités nasales). Sachant cela, la.e chanteur.se débutant.e peut se concentrer dans un premier temps sur la qualité du positionnement des résonateurs pour gagner en puissance vocale. S’il l’ignore, il peut être tenté de mobiliser en force ses cordes vocales, ce qui risque de les fatiguer voire de les détériorer, pour un résultat moindre et moins esthétique.

Cette compréhension intellectuelle du geste et du phénomène se complète par l’exploration des sensations, puis la sélection et la mémorisation de celles qui accompagnent un geste vocal sain et efficace. Elle permet d’orienter ces étapes et de visualiser un geste idéal, pour tendre vers lui avec davantage d’assurance et limiter les fausses pistes. Après plusieurs exécutions, le chanteur développe des gestes et des sensations de plus en plus fin.e.s et efficaces, affine son intuition, et chante de la même façon qu’il fait du vélo : avec un constant équilibre et sans y penser.

Ma pédagogie vous sera particulièrement adaptée si…

  • Pour apprendre à chanter, vous souhaitez comprendre comment fonctionne concrètement l’appareil vocal
  • Vous aimez comprendre la raison d’être de chaque exercice
  • Vous attendez d’un professeur qu’il s’adapte aux besoins que vous lui exprimez

Une réflexion sur “Ma pédagogie : de l’intellect à l’intuition, pour l’autonomie de l’élève”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s